Papilles et sac à dos

Catégories

in En Parallèle

Partir seule

 

Cela faisait longtemps que je voulais parler de cette expérience, mais je n’arrivais pas à trouver les mots ni le temps.

Quand tu as la trentaine, célibataire, tous tes proches sont casés, et que tu as envie de partir en voyage, il y a deux options qui s’offrent à toi. Soit tu ne fais rien car tu ne conçois pas de partir à l’étranger autrement qu’accompagné soit tu prends ton courage à deux mains et tu pars seule.

Etant donné que j’aime bien me lancer des défis, me prouver que je peux aussi le faire, j’ai donc choisi la deuxième option.

Et puis, pourquoi pas moi ?

Je suis donc partie toute seule à l’étranger. Je suis loin des aventurières qui partent des mois, mais mon petit séjour à Vienne été l’occasion de me lancer. (si vous avez envie de lire l’article sur Vienne, c’est par là)

Pour ma part, il m’a fallu plusieurs étapes. Tout d’abord la prise de décision, se lancer. Selon les personnes il faut plus ou moins de temps. Pour ma part, cela a été la partie la plus difficile, accepter de partir seule.

Ensuite le choix de la destination, ça, c’est la partie la plus facile. A la base j’étais partie sur une autre destination, j’envisageais de faire un road trip en Ecosse, le côté financier m’a un peu freinée, mais cette idée reste dans ma tête. L’idée de Vienne est venue par hasard en feuilletant un magazine. En me renseignant un peu sur l’Histoire du pays, je me suis rendue compte que c’était exactement ce que je recherchais ! Et puis, c’est le pays de Sissi !!

La chose qui m’a le plus frappé quand j’ai annoncé que je partais seule c’est la réaction des gens. Une personne de mon entourage a réagi en disant  » la pauvre ». Mais pourquoi la pauvre ?? Je me suis rendue compte que je pouvais faire de la peine voire pitié aux gens car je partais seule. Et oui je ne suis pas dans la norme. Et oui je n’ai pas encore  de chéri mais ce n’est pas pour ça que je vais m’empêcher de vivre. Je me suis rendue compte que ce genre de pensées et de mentalités  comme quoi on doit uniquement partir avec sa moitié avaient tendance a bien m’agacer.

Une autre réaction était : « Mais comment tu fais ? Moi je ne pourrais pas à ta place ». Et bien, mon credo dans la vie c’est « si on veut quelque chose il faut s’en donner les moyens ».  J’y pense j’en ai un autre qui est « Ce n’est pas parce que je suis seule que je vais m’empêcher de vivre ». Forte de toutes ces citations, c’est cela qui m’a donné cette motivation et force. Oui je parle de force car je trouve, suivant les caractères de chacun il en faut pour affronter certaines situations quand on est seule, par exemple s’exprimer en anglais et se faire comprendre alors que notre niveau n’est pas super.

Enfin, il y a les autres réactions, celles qui vous encouragent, qui vous disent que vous êtes courageuse. Celles-ci font énormément plaisir et donne envie d’aller jusqu’au bout et de montrer que c’est possible.

Des mois avant mon départ je me posais beaucoup de questions, j’étais pleine de doutes avec la boule au ventre. Puis, à partir du moment où je me suis mise à préparer mon voyage, à me plonger dans les guides, les blogs pour me renseigner sur les lieux, les choses à faire à Vienne. Je n’avais qu’une hâte c’était d’y être.

Le jour J arrive, je suis à l’aéroport, la boule au ventre a fait place à l’excitation. Je me rends compte que je suis comme un poisson dans l’eau, dans mon élément. J’arrive enfin à destination. Je suis plongée dans la vie viennoise. Je ne parle pas du tout l’autrichien et mon anglais est moyen mais je m’en moque. Première après-midi sur place, je découvre la ville et ça parait bête à dire mais j’ai le sourire, j’ai une sensation qui fait que je me sens bien. Les jours qui suivirent, étaient dans la même lignée.

A un moment de mon séjour, j’ai eu la boule au ventre qui est revenue, au moment d’aller au restaurant seule. Mais une fois la porte du restaurant franchie, la boule au ventre a disparue. J’étais seule avec moi-même et j’étais bien. A une table à côté de moi un couple, chacun sur son portable, sans échanger de mots …. No comment.

Je ne m’en suis pas rendue pas compte de suite, mais c’était la première fois que j’avais un tel sentiment de liberté en voyage. Et je peux vous dire que c’est génial. Je suis habituée aux vacances entre copines, à faire des concessions etc… mais cette fois-ci je faisais ce que je voulais, quand je voulais, j’ai mangé là où je voulais, j’ai fait une pause quand j’en avais envie. Bref, vous n’imaginez pas la sensation que cela procure et le summum c’est que je ne me suis jamais sentie seule. Je n’arrive pas à l’expliquer mais c’est un fait.

Avec le recul, le séjour est très vite passé, mais je sais que cela m’a beaucoup appris sur moi-même. Je l’ai fait, je suis partie seule et prête à recommencer.

Alors toi qui lis ces lignes et qui hésite encore, n’ai pas peur de te lancer, tu ne le regretteras pas au contraire tu en ressortiras enrichi et grandi. J’envisage maintenant les voyages autrement et je pense que le prochain où je partirais seule, ça sera plus longtemps et cette fois-ci en mode sac à dos !!

 

5 Comments

  1. Bravo Vanessa pour ce bel article. Ça rend fort ces expériences. Elles te remplissent d’énergie pour longtemps. Tu rentres petillante et differente.’Continue de profiter et d’avancer ! Et félicitations pour de blog.

  2. Bel article 🙂
    Pour avoir fait l’Écosse, fonce !
    Je te conseil vélo, sacoches et bivouac. Le camping sauvage est autorisé, et tu peux trouver des spots pour faire des feux de camp et te laver dans l’eau douce (faut pas être frileux ^^). Pour 1 mois, j’en ais eu pour 500€ dont 150 juste pour le bateau.
    Et sur le fait de partir seul, je partage ce que tu dis pour l’avoir vécu également. En randonnée, on n’est jamais seul. On rencontre tjs du monde, vraiment formidable, moi qui était timide, ça m’a obligé à parler avec des inconnus, malgré que la maman m’en ait tjs défendu. Un conseil : renouvelle l’expérience 😉

    • Merci Florian pour ton retour et tes conseils pour l’Ecosse. Effectivement je l’ai toujours en tête. Bon je ne suis pas trop vélo mais je vais y penser !! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook
Instagram